Infomatique

Comment devenir développeur back-end ?

Grâce à l’ascension fulgurante du secteur du numérique, de nouveaux corps de métiers ont vu le jour. Au nombre de ces professions figurent en bonne place les développeurs back-end. Il s’agit des programmateurs qui conçoivent l’arrière d’un site web, c’est-à-dire la partie non visible par l’utilisateur. Devenus incontournables au fil des années, ces informaticiens contribuent fortement au développement des entreprises. Découvrez dans cet article comment devenir un développeur back-end.

Le rôle et les missions d’un développeur back-end

Le développeur back-end participe à l’élaboration d’un site web. En effet, il est chargé de concevoir des éléments techniques invisibles, mais indispensables au bon fonctionnement d’une plateforme. Ainsi, sa principale mission est de mettre en place une interface qui soit à la fois simple et intuitive pour les internautes. Cependant, la fonction requiert certaines aptitudes. Pour devenir développeur back-end, la rigueur, le pragmatisme, la méthodologique et l’esprit d’équipe sont des qualités essentielles.    

Parallèlement, ce dernier doit également disposer de capacités techniques assez évoluées. Il s’agit notamment de maîtriser les différents outils et langages de programmation dynamique tels que java, python, SQL, etc. Avoir l’expérience approfondie dans l’un d’entre eux s’avère indispensable. En effet, un codeur a généralement un langage de prédilection sur lequel il travaille presque exclusivement.

Maîtriser un ou de nombreux frameworks est appréciable, car cela permet de rendre le code plus clair et plus facile à écrire. Le développeur a en outre l’obligation de se tenir constamment informé de toutes les évolutions technologiques dans son domaine. Pour ce faire, avoir une bonne curiosité, mais surtout une bonne maîtrise de l’anglais est souhaitable.

En résumé, la programmation, le paramétrage et le contrôle qualité des sites sont les principales missions du développeur back-end.

Les formations accessibles pour devenir un développeur back-end


À l’instar de la majorité des métiers numériques, il existe un cursus qui permet d’exercer la profession de développeur. Autrement dit, pour devenir programmeur, il faut avoir suivi une formation en université, en école d’ingénieur ou d’informatique. Il s’agit d’un impératif pour acquérir des compétences nécessaires en termes de langage de programmation et de base de données.

Généralement, un BTS ou DUT en informatique constitue une formation de base. Toutefois, si vous souhaitez parfaire vos connaissances théoriques, vous pouvez enchainer avec une Licence et Master en développement Web. Cette formation supplémentaire vous offre la possibilité d’accéder à des postes plus exigeants et plus ambitieux. À noter qu’il existe de nombreuses écoles telles que EPITECH, L’HETIC, ou l’ESGI qui proposent des bachelors en développement web. Elles offrent également des cursus Bac + 5 reconnus.

Par ailleurs, un grand nombre de jeunes s’autoforment via des sites internet tels que Udemy ou OpenClassroom. De plus, certaines formations d’informatique spécialisées dans le développement sont labellisées GEN (grande école du numérique). En d’autres termes, les profils les plus qualifiés sont les plus prisés par les recruteurs. Cependant, c’est souvent l’expérience et la compétence qui priment au final. 

Le salaire du développeur back-end

De nombreux facteurs définissent la rémunération d’un développeur back-end. Les critères les plus déterminants sont en effet la compétence et l’expérience du programmeur. Concrètement, le salaire moyen d’un développeur junior en France varie autour de 30 000 à 40 000 euros par an. En revanche celui d’un développeur senior est de 40 0000 à 60 000 euros par an.

En dehors de cet aspect, la localisation géographique joue également un rôle important dans la rémunération du développeur back-end. Autrement dit, le salaire varie en fonction de la ville dans laquelle l’on travaille. Il est plus élevé pour les codeurs de Paris que pour ceux de Marseille par exemple. Le développeur peut aussi travailler en freelance via des missions d’expertise back-end. De même, il y a de plus en plus de demandes pour les programmeurs en CDI notamment dans les grandes villes de France.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tendance

To Top