Business

Les défis des agents de sécurité

Valorisé à travers les nombreuses productions cinématographiques, le métier d’agent de sécurité renvoie à un certain prestige dans l’imaginaire collectif. En réalité, certaines personnes voient à travers cette profession la personnification du courage et de l’abnégation. Cependant, devenir agent de sécurité n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît. Intégrer ce corps de métier requiert en effet de nombreuses compétences et implique de relever certains défis. Quelles sont les difficultés que rencontrent les agents de sécurité dans l’exercice de leur profession ?

Des recyclages permanents

L’agent de sécurité dispose d’une carte professionnelle justifiant son appartenance au monde de la sûreté. Délivrée par le CNAPS, cette pièce n’est valable que pour une durée de 5 ans. S’il est possible de la renouveler, la démarche suit pourtant un protocole relativement lourd. Le professionnel doit suivre une formation initiale puis la recycler avant son expiration. Les agents doivent également effectuer un recyclage biannuel de leur formation de sauveteur secouriste du travail.

De même, s’il dispose d’un diplôme SSIAP1 doit mettre à niveau ses connaissances en sécurité incendie et assistance à la personne. Ce recyclage s’effectue tous les 3 ans. Parallèlement à cela, le professionnel doit suivre une remise à niveau en habilitation électrique. Comme vous pouvez l’imaginer, toutes ces démarches sont généralement lourdes et contraignantes à honorer. Afin de ne pas être surpris par de tels désagréments, renseignez-vous sur le métier d’agent de sécurité et évaluez votre capacité à y faire carrière.

agent de sécurité

Une parfaite maîtrise de soi

Dans l’exercice de sa profession, l’agent de sécurité doit faire face à différents types de situations. Il peut être attaqué par des individus au comportement déplacé et parfois violent. L’agent de protection doit alors faire preuve d’une certaine maîtrise de lui-même et ne pas prendre personnellement les provocations verbales. En cas d’agression physique, le professionnel est autorisé à se défendre ainsi que les personnes sous sa protection.

Toutefois, sa réaction doit être mesurée et proportionnelle à l’attaque. Il doit se contrôler afin d’avoir une attitude correcte et adaptée à la situation. En cas de laisser-aller, la sanction subie par l’agent de sécurité sera certainement plus lourde que la provocation dont il a fait l’objet. Il doit donc faire preuve de self-control en toute situation.

Un manque d’équipements

Lorsqu’ils sont en mission, les agents de sécurité exposent continuellement leur vie. Ils constituent en effet la cible prioritaire des individus mal intentionnés cherchant à commettre un forfait. De ce fait, le professionnel doit pouvoir protéger les personnes sous sa garde tout en se protégeant lui-même. Pour y parvenir, l’agent de sécurité doit disposer d’un équipement moderne favorisant une riposte à la mesure de la menace.

Cependant, ce n’est pas toujours le cas pour la plupart des techniciens de la sécurité. En réalité, cela est essentiellement dû au coût élevé d’armement moderne. N’étant pas toujours disposées à effectuer un tel investissement, les entreprises de sécurité préfèrent équiper leurs agents du minimum nécessaire. Ces derniers se retrouvent alors avec du matériel peu performant pour répliquer efficacement lors des attaques. De ce fait, ils sont plus vulnérables en cas de raid ou d’agression.

Une vigilance constante

En mission de protection, concentration et réactivité constituent les maîtres-mots des agents de sécurité. Le professionnel doit en effet constamment faire preuve de vigilance afin de détecter au plus vite toute activité ou comportement suspect. Selon le cas qui se présente, il peut alors réagir ou appeler des renforts afin d’endiguer la menace. Néanmoins, cette vigilance est mise à rude épreuve surtout durant la mauvaise saison. De plus, il est encore plus difficile d’identifier des malfaiteurs en pleine nuit et dans des zones mal éclairées. Les agents de sécurité doivent également tenir des registres et compiler des rapports quotidiens. Cette routine constitue un système de suivi des agents durant leur mission.

Des problèmes de santé

Les agents de sécurité font partie des travailleurs les plus exposés aux problèmes de santé. Très contraignant, ce métier les oblige à adopter une posture peu favorable à leur bien-être. Le professionnel de sécurité doit en effet rester la plupart du temps debout durant de longues heures afin de réagir promptement aux menaces.

Cela est notamment le cas dans les banques et les grands centres commerciaux. Sur le long terme, cela favorise les douleurs et autres rhumatismes. De plus, les spécialistes de la sécurité sont soumis à des horaires et à un rythme de travail difficilement tenable.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Tendance

To Top