News

Les meilleurs dispositifs pour se protéger des ondes

Aujourd’hui, il devient impossible de se séparer de son smartphone pendant quelques heures. Selon les sondages, 95% des Français sont déjà équipés d’un téléphone mobile de nos jours. Ce chiffre soulève la question de l’exposition aux ondes électromagnétiques chez l’individu. Pourtant, les smartphones ne sont pas les seuls responsables des ondes émises. Entre le four micro-ondes, le wifi et les autres appareils connectés, les ondes envahissent notre quotidien. L’OMS considère ces ondes comme cancérigènes, un argument appuyé par l’ANSES également. Selon eux, l’exposition aux ondes augmente les risques de développer une tumeur cérébrale. Dans ce contexte, la protection contre les ondes devient la principale préoccupation des utilisateurs. Si quelques astuces permettent de réduire efficacement votre exposition aux ondes, les fabricants proposent aussi les patchs pour vous protéger. 

Les ondes électromagnétiques : de quoi s’agit-il exactement ? 

Dans l’imaginaire collectif, le rayonnement électromagnétique est directement associé à des effets nocifs pour la santé. Pourtant, ces ondes proviennent de différentes sources : les téléphones, la tablette, la télévision, le micro-ondes, le wifi, etc. Chaque geste effectué au quotidien implique majoritairement un appareil émettant des ondes électromagnétiques. Les rayonnements sont répartis en deux catégories en fonction de leur puissance.

Les rayonnements non ionisants

Cette catégorie regroupe toutes les sources de rayonnements qui sont considérés comme basse ou moyenne fréquence. En raison de leur faible émission d’ondes, ces rayonnements sont perçus comme inoffensifs pour la santé. Néanmoins, les risques augmentent lors d’une exposition prolongée. C’est pourquoi plusieurs entreprises développent le patch anti ondes smartphone, lire cet article pour en savoir davantage. Parmi les rayonnements non ionisants les plus connus, on retrouve :

  • les ondes radio ;
  • la lumière visible ;
  • les microondes ;
  • l’extrêmement basse fréquence.

Ces rayonnements proviennent des sources suivantes :

  • ordinateurs ;
  • compteurs intelligents ;
  • four à microonde ;
  • réseau sans fil (Wi-Fi) ;
  • appareils Bluetooth ;
  • téléphones portables ;
  • IRM.

Les rayonnements ionisants

Cette catégorie regroupe les rayonnements de moyenne et haute fréquence. Une exposition prolongée à ces ondes entraine des lésions cellulaires ou une altération de l’ADN.

Les rayonnements ionisants les plus connus sont :

  • l’ultraviolet (UV) venant de la lumière ultraviolette ;
  • les rayons X ;
  • les rayons Gamma.

Pourquoi le rayonnement électromagnétique est-il dangereux pour la santé ?

Bien que la majorité des rayonnements auxquels nous sommes exposés soit non ionisante, L’OMS publie quand même des études sur les effets de ces ondes sur le corps humain. 

Les micro-ondes

Pour l’OMS, cet appareil produit des ondes radioélectriques de haute fréquence. Un four est conçu pour propager les ondes uniquement lorsque la porte est fermée. Cela limite la propagation des ondes dans le reste de votre domicile. Cependant, si vous utilisez encore d’anciens modèles, ils peuvent laisser échapper une quantité importante de rayonnements électromagnétiques. C’est pourquoi vous devez vous assurer du bon état de votre appareil avant l’utilisation. Une exposition sur le long terme à ces ondes risque de causer des dommages sur votre corps. 

Le Wi-Fi

Il est impossible d’évoquer l’utilisation excessive des smartphones sans parler du Wi-Fi. La technologie est assez récente. Les avis sont partagés sur sa nocivité pour la santé. Selon les études, le Wi-Fi utilise une fréquence de 2,4 GHz, soit la même qu’un four microonde. Ainsi, à moins d’une exposition continue sur le long terme, il n’a pas d’effet sur l’organisme. Cependant, le corps médical affiche quand même sa préoccupation face à la présence de cette infrastructure dans les établissements scolaires. 

Le téléphone portable

Contrairement aux deux appareils précédents, le rayonnement d’un téléphone portable dépend de plusieurs facteurs. Ainsi, le niveau varie selon le réseau utilisé : la 2G ou la 3G par exemple. Par ailleurs, le rayonnement augmente aussi lorsque vous recevez ou émettez des appels dans votre voiture. Lorsque vous êtes en mouvement, le téléphone produit plus d’effort pour maintenir le réseau. Cet effort implique une intensification du champ électromagnétique. Quand vous tenez le téléphone sur votre oreille, l’effet augmente. 

Les solutions pour limiter l’exposition aux ondes électromagnétiques

Se passer des appareils émettant des ondes électromagnétiques semble impossible à notre époque. Cependant, vous pouvez adopter certaines mesures pour limiter l’exposition. 

Les écouteurs Bluetooth

Ce type de casque sans fil est considéré comme une véritable révolution, notamment pour faire du sport. Même s’ils sont très pratiques, cette connexion entre deux appareils engendre des ondes électromagnétiques. L’exposition au rayonnement est minime si vous utilisez les écouteurs pour recevoir des appels ou pour écouter de la musique de temps à autre. Par contre, elle devient problématique si les appareils sont connectés en permanence. 

Tenir le téléphone à distance

Vous avez l’habitude de poser votre Samsung Galaxy sur la table de chevet avant de dormir. Pendant la journée, vous mettez votre smartphone dans une poche. Dans votre lieu de travail, vous utilisez l’ordinateur portable du matin au soir. Cette proximité permanente avec des appareils connectés augmente les risques liés à l’exposition aux rayonnements. Les spécialistes évoquent des maladies comme le cancer ou la stérilité. Pour limiter cette exposition permanente, il est préférable de laisser vos appareils dans le salon pendant la nuit ou installer un patch anti ondes smartphone. Si vous utilisez le Wi-fi chez vous, vous devez l’éteindre également. 

Les astuces pour protéger votre maison

Vous pouvez également adopter certaines mesures pour protéger les occupants de votre maison. Entre les peintures spéciales et les gaines anti rayonnement, les solutions sont nombreuses. Par ailleurs, quelques gestes simples au quotidien réduisent aussi les rayonnements. Vous devez débrancher les appareils électriques lorsqu’ils ne sont pas utilisés. Vous devez tenir la chambre à coucher éloignée des champs électromagnétiques. C’est pourquoi il est préférable de laisser tous les appareils connectés dans le salon.

Le patch anti ondes smartphone : de quoi s’agit-il exactement ? 

Face à ces préoccupations des utilisateurs de smartphones, le patch anti ondes smartphone rencontre une grande popularité sur les réseaux sociaux. Cette pastille est collée au dos du téléphone afin de bloquer les ondes. Une étude réalisée par l’ANSES en 2013 révèle que l’efficacité de ces patchs n’est pas encore prouvée scientifiquement. Selon les spécialistes, le patch ne supprime pas totalement les ondes. Il sert à les atténuer uniquement. L’utilisation du patch anti-ondes smartphone doit s’accompagner d’autres mesures pour optimiser son efficacité. Lorsque vous n’avez pas besoin de votre téléphone, vous devez le tenir éloigné. Lorsque vous en avez besoin, le patch anti-ondes réduit l’exposition au rayonnement. 

Le patch Faz up : une efficacité prouvée 

Le patch Faz up se distingue des autres marques par son efficacité prouvée. Le petit accessoire permet de diminuer la puissance de votre téléphone. Il ressemble à une antenne passive que l’on colle sur le dos du téléphone. L’entreprise effectue les tests de son produit dans un laboratoire accrédité. Les résultats révèlent une diminution supérieure à 50% du DAS ou débit d’absorption spécifique. L’Agence Nationale des Fréquences souligne quand même que les valeurs de DAS testées ne reflètent pas la réalité de l’utilisation d’un téléphone. Les valeurs correspondent à la pire des cas. Malgré tout, le patch Faz up présente une réelle réduction du DAS. Cependant, l’efficacité varie en fonction de l’utilisateur. Ce dernier utilise-t-il le réseau 4G, 3G ou 2G ? Utilise-t-il son téléphone régulièrement ? Quelle est la puissance d’émission de son modèle ? En effet, cette puissance varie d’un modèle à un autre, d’une marque à une autre, par exemple d’un Nokia Lumia à un BlackBerry. Selon les spécialistes, les utilisateurs de la 2G sont exposés à un rayonnement plus puissant que les autres. Plus le rayonnement est élevé, plus le patch est efficace. Par contre, dans des conditions de faible émission, son efficacité diminue. 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Tendance

To Top