Web

L’importance d’utiliser un hébergement mutualisé de qualité pour maximiser les performances

Le déploiement d’un site web, de quelque nature qu’il soit, passe inexorablement par son hébergement. Ce service digital consiste à placer la plateforme web sur un serveur connecté en permanence à internet afin que les internautes puissent y accéder à tout moment. Le serveur fait en l’occurrence office de “résidence” à son contenu et s’impose comme un pilier majeur sur lequel repose sa performance, sa protection et sa sécurité. On en distingue plusieurs types dont le plus courant est l’hébergement mutualisé.

Hébergement mutualisé : de quoi parle-t-on exactement ?

L’hébergement internet mutualisé ou partagé est le mode d’hébergement le moins coûteux. Il est surtout prisé par les plateformes web ayant une certaine envergure, mais ne disposant que d’une faible exposition (ou moyenne dans le meilleur des cas). Son principe s’avère relativement simple : permettre à de multiples sites internet de se partager les ressources informatiques d’un seul et même serveur. En ce sens, on peut considérer ces sites comme étant en “colocation”.

Les offres d’hébergement partagé sont actuellement nombreuses, et il est parfois difficile de s’y retrouver, d’autant qu’elles ne se valent pas toutes. C’est pourquoi, afin de savoir vers laquelle se tourner, il apparaît plus opportun de se rendre sur Opportunites Digitales ou d’autres sites proposant des tests, avis et comparatifs d’hébergements mutualisés.

Quelles sont les limites d’un hébergement mutualisé ?

Bien qu’il existe aujourd’hui de nombreux fournisseurs proposant des serveurs mutualisés performants, force est d’admettre que l’hébergement mutualisé est toujours synonyme de partage de performances. Il y a alors possibilité qu’une autre plateforme web achalande et draine par conséquent une importante partie des ressources partagées. Dès lors, les autres sites verront leur vitesse de chargement réduite, de même que leurs performances globales. Ce genre de cas se produit souvent lorsque le serveur mutualisé est peu performant et est limité en matière de ressources.

Dans tous les cas, afin d’empêcher chaque site hébergé d’exploiter trop de ressources et d’impacter les performances des autres, les fournisseurs imposent souvent un certain plafond sur la capacité de stockage, la quantité de mémoire vive allouée, la disponibilité de la bande passante et la puissance du processeur. L’autre bémol de l’hébergement mutualisé tient au niveau de la sécurité proposée qui laisse souvent à désirer. Fort heureusement, nombreux sont les fournisseurs qui améliorent en permanence la sécurité de leur parc informatique.

service digital hébergement mutualisé

Pourquoi opter pour ce service digital ?

Afin de permettre à leurs clients de bénéficier de toutes les ressources dont ils ont besoin et de veiller à ce qu’ils ne manquent pas de performances en toutes circonstances, de nombreux hébergeurs proposent actuellement des serveurs mutualisés de plus en plus performants. Un serveur performant est d’abord la promesse d’une vitesse de chargement des pages web accrue et donc d’une meilleure expérience utilisateur.

À la clé, on améliore ses performances niveau LCP (Largest Contentful Paint). Il s’agit de l’un des trois indicateurs Core Web Vitals permettant à Google d’évaluer la qualité de l’expérience utilisateur sur un site internet. Il sert plus précisément à mesurer la vitesse de chargement d’une page, c’est-à-dire le temps que cette dernière prend pour afficher son contenu principal. Par conséquent, avec des performances LCP élevées (vitesse de chargement inférieure ou égale à 2,5 secondes), on aura une bonne UX et le site web sera mieux référencé par GoogleBot.

En exploitant les performances de l’hébergement web, on accroît également la vitesse à laquelle les pages mettent à charger les principales sous-ressources. Autrement dit, on optimise son TTI (Time To Interactive) ou temps d’interaction, un autre point qui permet à Google d’évaluer les performances Core Web Vitals d’un site internet.

Avec un temps de chargement optimisé, on améliore non seulement le référencement SEO et l’UX de son site web, mais également le taux de conversion. On capte facilement du trafic qualifié et on multiplie ses chances de convertir le maximum de visiteurs.

Pourquoi miser sur l’offre d’hébergement mutualisé proposée par Infomaniak ?

En souscrivant une offre d’hébergement chez Infomaniak, il est possible de configurer son plan au gré de ses envies. Quelle que soit la formule choisie, on n’est pas limité en matière de transferts, de bases de données, de noms de domaines et de sauvegardes. Néanmoins, les quantités de stockage offertes par ce fournisseur ne sont pas illimitées. Celles-ci sont cependant évolutives (100 à 500 Go), afin de permettre à un site web de se développer dans les meilleures conditions sans impacter les performances des autres. On profite également d’un hébergement sur un serveur SSD, lequel est réputé pour ses performances et sa rapidité.

Infomaniak offre à chacun de ses clients la possibilité de faire héberger de 20 (formule de base) à 100 sites internet. En plus, il met gratuitement à leur disposition plus de 80 thèmes WordPress premium, ainsi que différents outils marketing et une plateforme VOD/AOD professionnelle. Ce fournisseur offre un niveau de protection optimal (protection anti-DDoS et certificats SSL). Il propose l’intégration d’un WorkSpace permettant aux clients de gérer efficacement leurs comptes email. Cet outil offre un stockage d’emails illimité et permet à ses utilisateurs de partager et synchroniser les contacts/agendas.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Tendance

To Top