Infomatique

Pourquoi le clavier français est-il en AZERTY ?

Avec la souris et l’unité centrale, le clavier fait partie des éléments principaux de l’ordinateur. Essentiel au bon fonctionnement de l’appareil, il permet à l’utilisateur d’y faire entrer diverses données en manipulant les touches qui le composent. Pourquoi existe-t-il différentes sortes de clavier ? Ce dispositif peut en effet différer d’un pays à l’autre, d’une langue à l’autre. En France, vous avez remarqué que le modèle utilisé est l’AZERTY.

QWERTY : le premier clavier de l’histoire ?

La toute première machine à écrire (Typewriter) a été inventée en 1870 par Christopher Latham Sholes. À l’époque, les touches du clavier ont été classées alphabétiquement, afin de simplifier le travail des écrivains.

Cet agencement a cependant vite été modifié. Les personnes tapant sur le clavier, connaissant l’alphabet par cœur, allaient en effet beaucoup trop vite et les tiges métalliques avaient tendance à se coincer entre elles. C’est ainsi que le clavier QWERTY est né, afin de mettre les lettres dans le désordre et ralentir la vitesse de frappe. Distribué dans de nombreux pays, ce modèle connaît un franc succès en 1880, notamment dans les pays anglo-saxons.

L’arrivée du clavier AZERTY en France

Le clavier AZERTY a fait son apparition dans la dernière décennie du XIXe siècle. Il a été créé dans le but de rivaliser avec le clavier QWERTY. C’était alors un produit d’essai qui servait à comparer l’efficacité des deux modèles. Les dactylographes anglo-saxons avaient pourtant du mal à s’adapter à ce type de clavier, car ils étaient habitués au clavier QWERTY. De ce fait, il a eu très peu de succès aux États-Unis et en Angleterre.

Pour se rattraper, les fabricants ont préféré écouler le clavier français en AZERTY en France, parce que le pays était une grande puissance de l’époque.

Clavier AZERTY

Qu’est-ce que le clavier AZERTY ?

Le clavier AZERTY n’est autre que la déclinaison de la disposition QWERTY. Distribué en France et dans de nombreux pays francophones, il fait référence aux 6 premières lettres de la première rangée des touches.

On a souvent tendance à penser que ce type de clavier est plus efficace et ergonomique que la version QWERTY. Cette idée est fausse. En réalité, le clavier AZERTY n’est pas plus pertinent que le QWERTY. Des études ont montré que la distance parcourue par les doigts en utilisant ces deux modèles était pratiquement le même lorsqu’on écrivait en français. De plus, très peu de changements ont été apportés au clavier AZERTY, mis à part l’emplacement des lettres A, Z, Q, W.

Les variantes du clavier AZERTY

Comme il a été dit précédemment, le clavier AZERTY est principalement utilisé dans les pays francophones. Avec la demande des utilisateurs, l’agencement de ses touches a cependant connu une réforme en France et dans certains pays européens tels que la Belgique. Il faut dire que le clavier français AZERTY présentait au début des insuffisances au niveau de la formation des touches de bases. Ainsi, il était difficile pour les dactylographes d’écrire les accents et d’alterner entre les consonnes et les voyelles.

Pour pallier le problème, les systèmes d’exploitation Linux et les claviers AZERTY version Mac ont apporté des améliorations au clavier français AZERTY en développant des méthodes de saisie plus faciles (Alt Gr + touche ou Alt Gr + Maj + touche) et des caractères accentués pré composés (Æ, Œ, Ù, Ç…).

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Tendance

To Top