Infomatique

Quels sont les différents types de maintenance

Le travail de technicien de maintenance implique l’entretien et la réparation de nombreux types d’appareils et de systèmes à l’aide d’un large éventail de stratégies et de méthodes. Pour réussir dans ce domaine, il est utile de comprendre les différents types de méthodes de maintenance qui existent et de savoir comment et quand elles sont utilisées.

Voici un aperçu des types de maintenance les plus courants et de la manière dont un logiciel de GMAO peut vous aider pour en appréhender les enjeux.

Maintenance préventive

La maintenance préventive vise à détecter et à résoudre les problèmes avant qu’ils ne surviennent. Elle s’effectue le plus souvent sous la forme d’inspections régulières, généralement plusieurs fois par an.

Lorsque vous inspectez un système ou une installation technique, vérifiez soigneusement tous les signes d’usure, de détérioration ou de panne imminente. Remplacez immédiatement les pièces endommagées. Vous éviterez ainsi d’avoir à passer en “mode crise” si quelque chose se casse inopinément.

Le principal avantage de la maintenance préventive est qu’elle permet d’éliminer les temps d’arrêt non planifiés car, dans l’idéal, les problèmes seront détectés avant qu’ils ne surviennent. Pour en découvrir plus la maintenance préventive et sur comment un bon logiciel de GMAO vous aidera dans son organisation rendez-vous sur pourquoi la maintenance préventive est une priorité ?

Maintenance conditionnelle

La maintenance conditionnelle est parfois considérée comme une alternative plus avancée à la maintenance préventive. Plutôt que d’être inspectés selon un calendrier, les machines et les installations techniques sont soigneusement observés pour détecter les changements qui pourraient indiquer une défaillance imminente.

Dans le cadre de la maintenance conditionnelle, les techniciens observent le système en fonctionnement et surveillent les variables et les grandeurs susceptibles d’en affecter le fonctionnement ou de mettre en évidence un problème imminent, comme la température, la vitesse de vibration, la puissance, la présence ou l’absence d’humidité, etc.

Une autre stratégie de la maintenance conditionnelle est la maintenance prédictive.

Maintenance prédictive

La maintenance prédictive fait référence à un type spécifique de maintenance conditionnelle dans lequel les systèmes sont observés en permanence par des dispositifs de détection. Ces dispositifs sont fixés aux composants du système et fournissent des données constantes en temps réel à un logiciel. Le logiciel interprète ensuite ces données et avertit les techniciens de maintenance de l’approche d’un dysfonctionnement.

La maintenance prédictive est généralement considérée comme le type de maintenance le plus avancé et le plus intensif. En effet, il y a beaucoup de données à interpréter et les capteurs eux-mêmes doivent être régulièrement entretenus et contrôlés.

Maintenance corrective

Parfois prise pour de la maintenance curative, qu’il faut essayer de limiter au maximum, la maintenance corrective est en fait initiée lorsqu’un problème est découvert lors de l’exécution d’une autre intervention. Avec la maintenance corrective, les problèmes sont détectés “juste à temps”.

Par exemple, lors d’un contrôle de maintenance programmé ou en réglant un autre problème, un technicien de maintenance remarque qu’un tuyau d’un système CVC ne fonctionne pas comme il le devrait. Une maintenance corrective est alors programmée pour une date ultérieure où le problème sera réparé ou remplacé.

Comme les problèmes de maintenance corrective sont détectés “juste à temps”, cela réduit les réparations d’urgence et augmente la sécurité des employés.

Maintenance prédéterminée

Contrairement aux autres styles, la maintenance prédéterminée est effectuée à l’aide de règles et de suggestions créées par le fabricant d’origine, plutôt que par l’équipe de maintenance. Ces suggestions sont basées sur des expériences et des données recueillies.

Le fabricant fournit des statistiques et des lignes directrices, généralement lors de l’achat initial de l’équipement. Ces données indiquent la durée de vie moyenne de l’ensemble du système et de ses différentes pièces. Le fabricant suggère la fréquence à laquelle les pièces doivent être inspectées, entretenues et remplacées.

Si l’on se fie uniquement à un calendrier prédéterminé, le système risque de tomber en panne, car les techniciens ne sont pas en mesure d’anticiper les problèmes. Cela peut également amener les équipes de maintenance des immeubles collectifs à remplacer des pièces trop tôt, ce qui entraîne des coûts supplémentaires. De plus, l’entretien prédéterminé ne garantit pas qu’un système ne tombera pas en panne puisque le programme est basé sur des statistiques et non sur l’état réel de l’équipement.

Conclusion

Les différentes catégories de maintenance n’ont désormais plus de secrets pour vous et pour continuer votre lecture et en découvrir plus nous vous invitons à vous lire l’excellent article Solutions logicielles pour planifier les interventions de maintenance des techniciens. Très bonne lecture et merci de votre intérêt.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Tendance

To Top