Infomatique

Tout ce qu’il faut savoir sur l’impression 3D

L’impression tridimensionnelle ou impression 3D est une technologie qui fonctionne avec une multitude de procédés permettant de réaliser un objet réel. Ce type d’impression a fait son apparition au début des années 2000 et n’a connu une émergence de techniques que vers l’année 2010. Les techniciens ont décidé de sortir du champ de prototypage en développant la maîtrise de nouveaux matériaux. Comme il s’agit d’une technique d’impression nouvellement inventée, il importe d’en détailler un peu quelques notions. Le but de l’invention de ce processus était de dynamiser l’innovation et d’assurer une création d’emploi aux Etats-Unis.

Principe de l’impression 3D

Au début, la technique de l’impression tridimensionnelle encore appelée fabrication additive utilisait des résines. Ce sont des matériaux non propices pour un usage intensif car il ne produit que seulement des prototypes. Cette impression consiste à convertir un modèle numérique en un objet solide en trois dimensions. En fait, le principe de cette impression est le même que les impressions ordinaires, mais avec le 3D, c’est plutôt la superposition des couches de matière qui est importante. Pour cela, trois procédés sont très importants dont le dépôt de matière, la solidification par la lumière et l’agglomération par collage qui fonctionnent selon les coordonnées d’un fichier 3D et qui se diffèrent par la manière dont les couches sont déposées et traitées et le type de matériau utilisé. Pour une impression tridimensionnelle, on a besoin d’une imprimante 3D, des consommables, d’un fichier 3D, d’un ordinateur, des outils logiciels et des matières.

Pourquoi choisit-on ce type d’impression ?

Les technologies de l’impression 3D montrent bien que des avancées technologiques sont bien de notre époque. Elles permettent de créer différents types d’objets usuels allant de prototypes aux simples pièces et même des produits de haute technicité (pièces d’avion, implants médicaux ou autres). C’est un processus fluide pour toutes les parties prenantes malgré qu’il soit plus complexe et peu fiable. Toutefois, c’est un processus de fabrication rapide qui requiert des produits de meilleure qualité sachant qu’il s’agit d’un procédé qui se fait par la fabrication par ajout de matière en couches successives. D’ailleurs, l’impression tridimensionnelle peut être utilisée dans différents domaines tels que le bâtiment, la médecine ainsi que dans le domaine alimentaire.

Différentes techniques d’impression 3D

Comme il existe différentes méthodes pour faire une impression tridimensionnelle, on peut citer l’impression par dépôt de matière fondue basée sur l’extrusion d’un plastique ABS ou PLA chauffé. Elle est la plus utilisée que ce soit avec une imprimante 3D personnelle qu’avec une machine professionnelle avec une parfaite finition. Il y a aussi la stéréolithographie utilisant un laser ultraviolet pour durcir les élastomères ou les plastiques thermodurcissables couche après couche. Pour une production industrielle, la technique de fabrication additive la plus recommandée et largement utilisée est le frittage laser sélectif qui consiste à faire fondre les poudres de thermoplastiques, métaux ou céramiques, couche par couche, avec des lasers. Une autre technique d’impression appelée CLIP (ContinuousLiquid Interface Production) est aussi très connue pour faire ce type d’impression qui consiste à polymériser par un laser une résine liquide dans un environnement avec une teneur en oxygène contrôlée. En effet, la technique d’impression 3D varie suivant la matière première utilisée.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tendance

To Top